Economie

Répartitions des revenus, pouvoir d’achat et de consommation des ménages, accès à l’emploi, conditions de l’emploi, rôle des banques…

Dans la mesure du possible, essayez d’être le plus concis possible et présentez vos propositions sous forme de tiret. Tous les messages hors sujets seront supprimés.

213 commentaires sur “Economie

    1. Tous les abattoirs de la région parisienne tuent 100% des animaux avec la procédure hallal actuelle: égorgement sans étourdissement préalable. Je connais un agriculteur respectueux de son bétail obligé de faire tuer ses bêtes en Normandie pour avoir un étourdissement préalable !!!
      Comme en Allemagne, l’étourdissement obligatoire de la bête avant égorgement devra être considéré comme hallal. On est en France un point c’est tout.

      J'aime

  1. -il faut inciter les entreprises à augmenter les salaires:
    exemple:
    les revenus en dessous de 1700E taxe de 13%
    de 1701 e à 2500e taxe de 4%
    de 2501 e à 5000e taxe de 7%
    de 5001e à 10000e taxe de 10%
    de 10001e et plus taxe de 15%
    ça peut être dissuasif je pense.

    Aimé par 1 personne

  2. Je refuse l’économie basée sur la compétitivité entre pays. Je veux la collaboration avec la Chine, avec la Russie, avec la Turquie, avec les pays d’Afrique… La rêgle des 3% de déficits est mortifère pour notre pays.

    Quand l’Etat me dit qu’il fait une politique de rigueur, ça veut dire que moi aussi je doit être rigoureux, donc je freine ma consommation. Et bien, ça fait 10 ans que ma consommation est freinée. Et malgré ça, je n’économise pas assez pour assurer mon avenir.

    J’en ai assez de cette ligne économique de rigueur. Il est temps que l’Etat fasse de la relance. J’attends ça depuis 7 ans déjà.

    Aimé par 1 personne

    1. Dans ce cas, lorsqu’une mère prend un congé, pour enfant malade, tous les hommes de son service s’arrêtent aussi sur une durée égale. Les entreprises seraient vite en perte de vitesse et licencieraient à tour de bras.

      Égalité femme-homme pourquoi pas. Dans ce cas, interdiction pour une jeune femme d’avoir des enfants: un homme en a-t-il?

      Une telle égalité de traitement se retrouvera lors de l’embauche. Il y aura moins de femmes dans les entreprises: retour aux années 50!

      Aimé par 1 personne

      1. quand elle travaille il est normal qu’elle soit payée le même salaire qu’un homme !
        rien à voir avec le congé pour enfant malade.. l’homme peut très bien le prendre aussi ce congé..

        J'aime

  3. Calculer la CSG en fonction du RFR est inégalitaire des français entre eux devant le travail ou la retraite !! un smicard est un smicard, un retraité qui a une pension de 1200 euros est un retraité qui a une pension de 1200 euros. peut importe si ils sont maries ou pas!!

    Aimé par 1 personne

  4. refuser : »il n’y a pas d’argent » entendre « l’argent est mal réparti »
    L’écart de rémunération est scandaleux entre une minorité (foot,stars,pdg de grosses entreprises,animateurs télé etc) et et le travailleur lambda.On a tous besoin les uns des autres :penser à la fable du lion et du rat.

    Aimé par 1 personne

    1. ne pas oublier les pilotes d’air france, les nombreux fonctionnaires payés plus que président de la république, ceux payés à ne rien faire dans les administrations etc etc etc

      J'aime

  5. – Plafonner la part des dividendes dans le résultat des entreprises
    – Etendre le principe de la participation aux bénéfices à TOUTES les entreprises, y compris celles qui n’ont qu’un seul salarié. Aujourd’hui, la participation n’est obligatoire que dans les entreprises de plus de 49 salariés. Or, 80% des salariés, en France, travaillent dans des entreprises de moins de 50. Aucune raison valable n’existe pour ne pas le faire. La taille d’une entreprise ne devrait pas être prise en compte dans cette possibilité de bénéficier d’une partie des profits réalisés par l’employeur. Une vendeuse d’un petit commerce a autant de raison d’être intéressée au bénéfice que l’employé de bureau d’une grosse entreprise !
    – Augmenter le nombre de postes d’inspecteurs du travail pour limiter / éviter les fraudes des employeurs.
    – Mettre en place un revenu de base inversement proportionnel au revenu du travail ou du capital de la personne
    – Faire cotiser les revenus du capital au moins à la même hauteur que les revenus du travail, voire plus
    – Arrêter de dire « charges » pour « cotisations sociales », ça participe à leur diabolisation alors qu’elles sont, en fait, un revenu différé pour le salarié (en cas de chômage, maladie, retraite). En les réduisant, on réduit aussi la prestation qui doit en découler.

    Aimé par 2 personnes

  6. Une retraite ne doit jamais être inférieure à la première pension net perçue !!! comment faire confiance au système si les gouvernements vous baissent votre retraite avec un changement de fiscalité…

    Aimé par 1 personne

    1. Normal: une retraite est avant tout payée par les gens qui travaillent. Entendez par les cotisation retraite sur les salaires. C’est le principe de la répartition.

      Le simple fait de cotiser vous ouvre des droits: pas directement du montant de votre retraite nette.

      J'aime

    1. Vous avez raison, antérieurement à l’application de ces dispositions, l’Etat empruntait auprès de la banque de France à taux zéro. Depuis l’application de ce texte les intérêts de la dette augmentent de plus en plus.

      J'aime

  7. – Appliquer les mêmes règles sur la fiscalité, les salaires et les impôts dans tous les pays appartenant à l’Europe.
    – Interdire les délocalisations d’entreprises pour raisons purement économiques. Dans le cas contraire, appliquer une taxe sur les produits revendus en France, afin qu’ils soient sur notre marché, au même prix que les produits fabriqués en France. Ceci, afin d’éviter toute concurrence déloyale liée à des différence considérables de salaires et de fiscalité avec certains pays producteurs.

    Aimé par 1 personne

    1. Le problème est que les autres pays risquent de faire pareil: taxer les produits importés dans leurs pays. Ainsi, vous plombez aussi nos exportations et vous foutez en l’air les balances commerciales import-export de notre économie!

      Maintenant, les salaires des personnes étrangères , travaillant dans leur pays et pour leur pays, ont des niveau de salaires qui est fait pour les niveaux de vie de ces pays. Ne comparez pas, bêêêêtement les salaires d’un pays à l’autre.

      Aimé par 1 personne

  8. IL Y A TANT A DIRE…

    Bonjour à tous,

    Je vais commencer par me présenter. Je décide de rester anonyme car mon mari est Militaire. Je suis une jeune femme de 38 ans. J’ai commencé à travailler à l’âge de 16 ans dans le monde du bien-être (j’aime les gens) et je n’ai jamais arrêté jusqu’à ce jour sauf exception de quelques semaines de chômage lors d’évolutions professionnels. J’ai connue certaines difficultés financières à mes débuts jusqu’à fréquenter la banque alimentaire.
    De nature battante, j’ai aujourd’hui réussi à réaliser mon rêve et à créer mon SPA. Je suis aujourd’hui « patronne » depuis un peu plus d’1 an d’un salon de massage comprenant 4 salariés.

    Pacsé avec 1 enfant de 7 ans. Mon mari, 40 ans, est militaire de carrière (20 ans au service de la France avec de nombreuses missions extérieures plus ou moins risquées).

    Petite aparté pour ceux qui l’ignoreraient, le gouvernement est en train d’adopter une grande réforme des retraites concernant les militaires, à leur désavantage, bien sûr. Cependant, mon mari et moi-même sommes pour car nous pensons que pour rembourser la dette du pays, il faut que TOUT LE MONDE PARTICIPE A JUSTE VALEUR (Premier Hic – point n°2).
    Nous avions jusque-là une vie agréable financièrement, malgré les nombreux impôts que nous n’avons jamais rechigné à payer aux vues des nombreuses aides et avantages que fournissent notre beau pays (ne l’oublions pas et je sais de quoi je parle. Je suis greffée rénale, dialysée depuis 8 mois et sans la sécu, je serais déjà morte), jusqu’à ce que je décide de créer mon entreprise.

    Depuis, je suis harcelé par le RSI et la TVA . Je ne me sors pas de salaire depuis 3 mois. Je ne sais même pas si je vais pouvoir être mieux payée que mes employés l’an prochain alors que je travaille 40 heures de plus par mois (sans compter les risques pris : Apport demandé par la banque pour la création 50000€ pour un emprunt de 50000€ – 1800€ de loyer mensuel – 700€ de remboursement de prêt – 4 employés à payer tous les mois = Au risque de tout perdre et de mettre 4 personnes au chômage (payés dans ce cas par toutes les taxes qu’ils m’auront pris… début de mon raisonnement).
    Vous aurez donc bien compris que mes employées ne pourront bénéficier de prime de fin d’année…
    Je voudrais donc aborder d’abord un point qui est celui de la fiscalité sur le TPE (très petites entreprises).

    *TPE – POUMON DE L’ECONOMIE FRANÇAISE – SUR TAXÉES.
    Pour moi, l’un des problèmes majeurs de notre pays, est que notre gouvernement n’aide pas suffisamment les TPE et bien au contraire, les « violent » de TAXES jusqu’à mettre la clé sous la porte, alors qu’elles sont le POUMON DE NOTRE ECONOMIE.

    Je vais essayer de m’expliquer. Si le gouvernement AIDAIT CLAIREMENT les gens qui veulent entreprendre (ainsi que les TPE déjà créées) avec le but qu’ils puissent gagner correctement leur vie aux vue du travail fourni et des risques pris en allégeant considérablement leurs taxes, les gens comme vous et moi auraient beaucoup moins de crainte à se lancer. Les français créeraient plus facilement leur entreprise. Pour celles déjà existantes, elles se développeraient.

    De ce fait, celles existantes continueraient à payer un impôt (juste) et les nouvelles également. Donc moins d’impôts collecté pour une entreprise mais la même somme serait au final collectée sur la masse ! De plus, une entreprise qui ferme ne génère plus rien sauf des pertes pour l’état avec de nouveaux chômages à payer… Ça créeraient de l’emploi, donc + d’impôts (revenus) avec de l’argent qui retournerait dans le circuit. Ça engendrerai une baisse du chômage, donc moins d’argent à sortir des caisses de l’état. Cela diminuerai également considérablement le travail non déclaré (beaucoup de personne au chômages font du « black » pour arrondir les fins de mois difficile), là encore plus d’argent pour l’état.

    Donc au final, en taxant moins les TPE, l’état s’y retrouverait largement car les entreprises perdureraient, de nouvelles seraient créées, tout ce beau monde paieraient un impôt juste (modéré), il y aurait moins d’argent à sortir pour payer des chômages, les gens seraient plus épanouis (financièrement et socialement) car ils travailleraient. Ils paieraient des impôts (= de l’argent qui rentrent dans les caisses de l’état). Les « petits patrons » pourraient enfin respirer, se verser un salaire décent, donner des primes de fin d’année à leurs employés. Le PIB augmenterait…
    Bref, je trouve ça tellement simple que je ne comprends pas pourquoi ce n’est toujours pas en place !!! JE PROPOSE DONC UNE TVA GENERALISEE A 5.5. (Ce qui limiterait la fraude à la TVA et permettrait aux contrôleurs des impôts de passer plus de temps sur d’autres dossiers)

    *AUGMENTER CONSIDÉRABLEMENT LE NOMBRE DE CONTRÔLEURS (IMPÔTS, CAF, AIDES DIVERSES…), DE DOUANIERS, DE POLICIER, DE GENDARMES, DE JUGES POUR CHASSER ET CONDAMNER CEUX QUI VOLENT OU ABUSENT LE SYSTÈME.
    *OBLIGATION DE PAYER DANS LE MOIS LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES DES FONCTIONNAIRES

    * UN IMPÔT ÉQUITABLE
    TOUT LE MONDE devrait payer l’impôt sur les revenus selon les sommes perçues par le foyer (aides comprises).
    Solution : Avoir une grille d’imposition beaucoup plus large avec beaucoup beaucoup plus de tranche.

    *SUPPRIMER L’IMPOT SUR LE PATRIMOINE

    *BAISSER L’IMPOTS SUR L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOCATIF
    Il freine l’investissement donc ralenti le développement économique et donc la croissance.

    *REMUNERATION DES MEMBRES DE NOTRE GOUVERNEMENT
    -Commencer par donner l’exemple
    -Baisse des revenus de 30%
    -Cumul des mandats interdit
    -Suppression des pensions à vie (payées pour quelques années seulement de travail dans la fonction / calcul de retraite calqué sur celui des fonctionnaires)
    -Suppressions de nombreux avantages en nature abusifs (à étudier selon la fonction)

    *ARRÊTER DE VENDRE LA PAYS (STOP A LA PRIVATISATION)

    *DESTITUTION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE (IL A SCIAMENT VENDU LE PAYS DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES)

    *DÉVELOPPER DAVANTAGE L’EDUCATION

    *ET BIEN SUR L’ACCEPTATION DU RIC
    A développer dans le calme.

    Je vais m’arrêtais là pour aujourd’hui. J’espère que notre beau pays prendra les bonnes décisions afin de nous éviter une guerre civile. Je reste tout ouïe si vous avez des explications à me donner que j’aurais pu manquer parce que moi je suis déprimée et je pense déjà à redevenir salariée (= 4 personnes au chômage).

    Merci à vous et joyeuses fêtes de fin d’année à tous (ou presque…).

    Vive la France.

    Aimé par 3 personnes

  9. Abrogation de l’article 123 du traité de Lisbonne (et de la loi du 6 janvier 1973), retour à une monnaie nationale afin de retrouver le droit d’une nation de battre monnaie sans passer par les banques privés

    Aimé par 1 personne

    1. On a déjà vécu cela il y a quelques années. Vous dormiez ou quoi!

      Par ce biais, les pays avaient tendance à faire marcher la planche à billets pour payer les dépenses de l’état Bilan: la valeur de la monnaie, s’appuyant sur les valeurs des réserves d’or des banques, décroit quand croit la quantité de papier en circulation appelé billet. La monnaie finissait par devenir de la monnaie de singe avec une inflation galopante. Voir les pays sous-développés où 3 millions de roupies valent 1 euros….

      Cessez de voir votre unique appendice nasal!

      Aimé par 1 personne

  10. Rétablissement de l isf
    Doubler les contrôles pour fraudes fiscales impôts et autres
    Taxer les animateurs chanteurs cinéastes joueurs français qui s’exilene à l’étranger sauf l’eut argent comme par hazard

    Aimé par 1 personne

  11. – Revalorisation des salaires (pas de prime)
    – Égalité salariale homme/femme
    – Baisse de la TVA pour les produits de première nécessité
    – Baisse de la CSG
    – Abolition des privilèges de nos gouvernants
    – Référendum d’initiatives populaires

    Aimé par 2 personnes

    1. Tout à fait d’accord. Surtout que de l’argent il y en a, le problème c’est simplement la répartition. Saviez-vous que pendant que les classes sociales les plus basses, y compris les classes moyennes, voyaient en 2017 leur pourvoir d’achat diminuer, les plus grandes fortunes de France doublaient leur capital, c’est à dire pour être clair, multipliaient par deux leur fortune déjà évaluée préalablement en milliards.
      Pendant le premier week-end d’action des gilets jaunes nos parlementaires votaient l’exonération de la CSG prélevées sur leurs primes. Pendant le troisième week-end d’action, nos mêmes parlementaires faisaient un cadeau au plus argentés, soit-disant, pour éviter l’évasion fiscale. Voilà de quoi est faite l’égalité des traitements par nos politiques.
      Quand les masses populaires demandent une augmentation de leur pouvoir d’achat, pour arriver à vivre normalement, on voudrait nous faire croire que nous ruinons notre économie. Mais quand nos milliardaires doublent leur fortune et vont placer leur argent dans des paradis fiscaux ne ruinent-ils pas notre pays.
      Non je ne culpabiliserai jamais de demander un salaire décent.

      J'aime

  12. – L’argent monnaie doit rester libre, il est garant de notre liberté. Il n’est pas normal de devoir utiliser une carte bancaire pour toute manipulation de billets comme déposer ou retirer une somme en liquide. C’est nous rendre vulnérable face à un pouvoir autoritaire. Pire serait la suppression de l’argent comme en Suède: dictature économique

    Aimé par 1 personne

    1. personnellement je n’y connais pas grand chose à la gestion d’une économie de pays, par contre je sais que si je gérai mes comptes comme nos différents élus nationaux le font, je serai aujourd’hui interdit bancaire et vraisemblablement en prison.
      J’ajoute également, qu’il est plus que probable, que si les faits faits reprochés au grand patron de NISSAN RENAULT par le JAPON, l’avaient été en France, cet homme serait toujours en liberté, comme certains de nos « présumés » délinquants financiers, grands patrons ou politiciens Français.
      Ce n’est pas grave, nos gouvernants trouveront bien une taxe camouflée pour compenser les fraudes de ces personnes.

      J'aime

  13. Développer les spécialistes en France recherche, médical, culturel, : (ex : une personne se rendant aux urgences meurt après 12h sans avoir bénéficié d’une prise en charge – c’est inadmissible).

    Aimé par 1 personne

  14. Bon je sais je vais passer pour un fou utopique mais un jour nous y viendons peut être. Mais le prix payé sera cher.
    Le système capitaliste prendra fin un jour ou l autre . De nombreux economistes et autres penseurs l affirment depuis pas mal de temps comme’une evidence. Et c est logique en soit ….
    Que veut vraiment le gilet jaune ( le peuple) mondial dans le fond ?
    Un monde sans argent !

    Impossible ? Cela ne dépend que de la pensée collective…..

    Moi je signe tout de suite en tout cas , et ce n est pas parce que j en manque ( argent)

    ESSAYEZ DE L IMAGINER CE MONDE . CONSTRUISEZ LE PAR LE DÉBAT ENTRE VOUS (entre amis familles réseaux sociaux) . FRANCHISSEZ TOUTES LES BARRIÈRES QUI VONT FONT CROIRE QUE CE N EST PAS POSSIBLE ( ils seront nombreux )

    Et vous vous rendrez compte que c est possible……

    J'aime

  15. Ne nous voilons pas la face, voyons le monde actuel dans sa complexité et tirons en les conséquences: protéger nos citoyens et préparer nos enfants nécessitent de réfléchir et de dire non aux solutions simplistes et aux boucs émissaires:
    – Faisons preuve de pédagogie envers le public qui n’est pas spécialiste de la question.
    – Communiquons de façon neutre autant que possible sur la façon dont fonctionne le monde aujourd’hui, et le fait que les emplois non publics dépendent en grande partie de ce que les plus aisés peuvent ou veulent faire de leur argent: nous aimons ou avons envie du confort relatif procuré par le salariat mais il n’est pas de salaire sans entrepreneurs qui risquent leur argent, cessons d’opposer leur argent à nos peurs et comprenons nous
    – Incitons les patrons à récompenser leurs salariés autant sinon plus que leurs actionnaires, mais incitons les salariés à être professionnels et fiables: un salaire est une contrepartie à un travail, une prime est une contrepartie à un bon travail, une promotion est un changement de rôle visant à mieux utiliser les compétences du salarié

    Aimé par 1 personne

  16. -Demander l’avis des citoyens pour une éventuelle modification des rémunérations des hommes politiques.
    -Retraites identiques entre privés et publics. Exemple: prendre en compte les 10 meilleures années pour le calcul de la retraite.
    -Possibilité d’entrée plus facilement au capital dans l’entreprise où l’on est salarié. Pour percevoir des dividendes, nous aussi. Et bien sur, sans impôts et taxes. Cela permettra à l’entreprise de réaliser plus d’investissements, de se moderniser et d’innover.
    -Impôt sur le revenu pour presque tous, même minimes.
    -Suppression des privilèges de certaines personnes. Exemple: primes de chauffage des employés du sénat, abattement fiscal avantageux des journalistes.

    Aimé par 1 personne

  17. Permettre aux personnes diplômées comme moi en Master de droit de trouver un emploi. Lorsque l on lit les annonces à rallonge on ne correspond pas totalement à ce qui est exigé et on se retrouve sans emploi. Ce qui a mon sens n est pas normal.
    Surtout lorsque l on a un nom à consonance étrangère bien que nait en France. Milieu où sans recommandation sans passe droit on ne trouve pas d’emploi ce qui est anormal. Preuve qu il ne sudir

    J'aime

  18. Preuve qu il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver du travail…..
    Dans l hypothèse ou l on ne réussit pas un concours, ce qui est le lot de nombreux candidat cela signifie t il que C ‘est la cause pole emploi pour nous ? Merci d’ y remédier au nom de cette jeunesse méritante qui perd espoir

    J'aime

  19. Supprimer le seuil des obligations des entreprises de 50 salariés
    supprimer les taxes et impots des entreprises qui ne font pas de chiffre d’affaire,
    simplifier les obligations des artisans et commerçant en les rapprochant des auto entrepreneurs
    se lancer dans une vaste simplification des réglementations des entreprises
    liberaliser le travail en autorisant les heures supplémentaires et limiter les CDD tout en permettant les emplois saisonniers
    continuer de baisser les charges des entreprises pour se mettre au niveau de la moyenne européenne au plus
    augmenter les controles fiscaux à tous les niveaux en particuliers ceux qui roulent dans des SUV sans revenu déclaré
    retirer les participations de l’état dans les entreprises ( edf, sncf, renault, air france)
    augmenter la participation et l’interessement

    J'aime

  20. Suppression des régimes différents de retraite, y compris pour certains anciens élus
    Suppression des régimes différents de sécurité sociale , y compris pour les élus

    J'aime

  21. La première des choses à imposer est le respect absolu du denier public. Il faut inscrire dans la constitution que le versement d’euros à toute personne privée morale ou physique doit être accordé dans le cadre d’une convention définissant des objectifs et les moyens d’évaluer ces objectifs. L’évaluation effectuée par une commission paritaire composée d’experts et de citoyens tirés au sort (parmi lesquels le président) peut aboutir à une contrainte de remboursement total ou partiel en cas d’objectifs sciemment non remplis.

    J'aime

  22. Indexer les retraites à l’inflation
    Supprimer TOUS les privilèges des hauts élus : anciens présidents, ministres, sénateurs et députés.
    Réduire de moitié le nombre de députés et sénateurs.
    Taxer les usines avions et gros bateaux sur la pollution plutôt que les véhicules diesel dont les ouvriers ont besoin pour aller travailler.
    Supprimer la limitation à 80 km/h.

    J'aime

  23. – Obliger les entreprises (l’état en premier ) a faire des contrats de travail de minimum 35H ( 40 encore mieux ) STOP aux mi temps et contrats 20 25H ect…

    -Stop aux avantages de la fonction publique ( surtout hauts fonctionnaires ) on ne s’octroie pas des avantages avec le pognon des gens qui n’en ont pas. ( exemple : loyer hors charges payé a 83% plus voitures de fonction )

    -Valorisation des métiers

    J'aime

  24. Il est indispensable de ré-indexer les allocations familiales, les prestations sociales et les retraites sur l’inflation. De la même façon il conviendrait de réactualiser le taux d’intérêt des livrets défiscalisés (livret A, LDDS…..) qui sont bien souvent une épargne de précaution mobilisable immédiatement pour les dépenses imprévues et les jours sombres.

    J'aime

  25. -laisser la liberté de travailler moins de 35h ou plus
    -libéraliser l’age de départ à la retraite avec des avantages accrus à ceux qui partent plus tard
    – revoir les seuils de représentativité du personnel dans les TPE, les PME et les ETI afin de permetre le développement des entreprises
    – augmenter la TVA sauf celle à 5.5 et diminuer la CSG afin de taxer les importations
    taxer les transport par route et les entrepots logistiques et alléger la fiscalité des entreprise de transport francaises

    J'aime

  26. Il faut un choc – 6 ème république
    – Réaffectation massive des charges social des employeurs vers la TVA (la fameuse TVA sociale qui permet lors de l’achat de gaz qatari ou d’un Samsung coréen de participer au financement système sociale de France)
    – Meilleur progressivité de l’impôt sur le revenu avec plus de tranche
    – Progressivité de l’impôt pour charge social, csg, taxe foncière
    – Suppression de toutes les niche fiscales.
    – TPE : Premier employé exonéré de charge
    – Les représentants du personnel au conseil d’administration minimum, la co-gestion comme en Allemagne

    J'aime

  27. – plafond et plancher sur les salaires avec des écarts décents (ratio de 5 par exemple) qui doivent être OBJECTIVEMENT JUSTIFIÉ (exemple, les responsabilités importantes mis en avant pour justifier les grands salaires n’explique pas pourquoi un chauffeur de car qui a des vie entre ses mains ne soit pas millionnaires, à moins évidemment nos vies valent moins de que des biens…)
    – même pension de retraite pour tout ce qui ont cotisé pendant le temps nécessaire. (les plus riches auront eu 42 ans pour investir, mettre de côté et autre, les plus pauvres n’auront plus à subir cette double peine (travailleur pauvre retraité ENCORE plus pauvre) un peu à l’image de la sécurité sociale dont l’esprit n’est pas de se dire
    « puisque je cotise plus j’ai le droit d’être plus malade et mieux soigné que les autres ». Il faut gagner en solidarité, la fraternité de notre devise.
    La part d’argent laissé dans le loyer ou l’achat d’habitation est de plus en plus importante. Cette argent finit son chemin chez les propriétaires et les banques. On a beau construire toujours de nouvelles habitations, les prix flambent car cela est considéré par tous comme un moyen de spéculer. Je propose que l’on cesse cela en supprimant la propriété des biens immobiliers (la Terre n’est pas a nous, nous l’empruntons aux futures générations). On louerait toute notre vie le biens dans lequel nous vivons à un prix modique peut être 20% de ce que nous payons actuellement (selon la surface habitable). Cette argent collecté permettrait d’indemniser dans un premier temps les anciens propriétaires, la renovation de certains logements, la construction de nouveaux, l’amenagement écologique du territoire… L’immobilier serait un bien commun au même titre que l’eau, l’air, l’énergie, la santé… Il ne coûterait plus des prix exorbitants car la pression spéculative et les banques ne seraient plus de la partie. La multitude de logements non utilisés seraient remis dans le circuit ce qui désengorgerait la demande. Le prix d’un logement serait ce qu’il devrait être, à savoir le prix du terrain sans spéculation, le prix des matériaux et de la main d’oeuvre. Il serait pris en charge par un ministère du logement qui aurait pour rôle de réguler le parc immobilier.

    J'aime

  28. -faire sauter le verrou réglementaire des 50 salariés sur les entreprises afin de libérer l’emploi
    -simplifier les réglementations sur les entreprises

    J'aime

  29. -Taxation des grands groupes qui distribuent des dividendes aux actionnaires et licencient à tour de bras
    -augmentation des salaires chaque année indexés, sur l’augmentation du SMIG
    Plus les gens auront du pouvoir d’achat et plus ils augmenteront leur consommation et notre pays vivra mieux

    J'aime

  30. Comment augmenter la croissance … et donc le pouvoir d’achat

    Pour créer et/ou maintenir la croissance il y a différents éléments indispensables à sa contribution, en voici quelques uns :
    – des taux d’intérêts bas : c’est le cas actuellement ;
    – des gains de productivité : voir définitions via internet, il devient de plus en plus difficile de trouver des « gains » de productivité ;
    – une évolution démographique positive : elle est faible et l’Europe devient vieillissante ;
    – des progrès techniques, des nouveaux investissements, …
    – des nouveaux produits révolutionnaires : il est de plus en plus difficile de trouver des produits innovants ;
    – dévaluation de la monnaie du pays qui n’est plus compétitif.

    En ce qui concerne la dévaluation
    La dévaluation de la monnaie d’un pays permet de relancer sa propre croissance, d’une part en rendant ses importations de plus en plus chères et d’autre part en rendant ses exportations plus attrayantes. Il est impératif que les exportations dépassent les importations.
    La dévaluation oblige le pays à se reprendre en main, de consommer ce qui est produit dans son pays, etc. Ce pays « dévalué » redeviendra compétitif.
    Une dévaluation entraine également de l’inflation, trop d’inflation n’est pas souhaitable mais l’inflation est parfois profitable si le pays est fort endetté.
    Avant la fin des années 1990 et avant l’Euro, il était fréquent qu’un pays européen
    dévalue sa monnaie … et son économie redémarrait.

    A cause de l’Euro, les pays sont dans l’ impossibilité de dévaluer leur monnaie
    Un pays ayant sa propre monnaie est capable de dévaluer sa monnaie si nécessaire, il doit même le faire faute de quoi il détériorera son taux de croissance (PIB), accentuera le déficit de sa balance commerciale, …
    Mais un pays faisant partie de la zone Euro ne peut pas dévaluer, soit c’est toute la zone Euro qui dévalue en même temps, soit aucun pays !

    Une des conséquences d’une non dévaluation : augmentation des taxes et impôts
    Prenons un cas récent : la Grèce !
    Il y a moins de 10 ans, la Grèce avait un taux de croissance négatif , une dette colossale et bien d’autres éléments économiques catastrophiques. En temps normal (avant l’Euro) ce pays aurait dévaluer sa monnaie, chose impossible (voir ci-dessus) !
    Pour éviter que la Grèce sorte de l’Euro, La Zone Euro (les pays ayant participés à l’Euro) ont aidé (les banques de) la Grèce par des avances (prêts) pour plus de 300 milliards d’Euro !!!
    Ces prêts sont à fonds perdus et de plus tous les prêteurs de la Zone Euro sont eux aussi endettés et ont augmenté leur endettement !
    A terme, ce sont les occupants de la Zone Euro (nous entre autres) qui paieront ces aides, ils paieront sous forme d’accroissement de taxes et/ou impôt.

    Solutions :
    Tant qu’il n’y a pas d’harmonisation des fiscalités, un système social uniforme, un budget unique européen, etc. Il y aura toujours de grandes différences entre les pays de la zone Euro et donc toujours des pays plus faibles … qui ne pourront pas utiliser la dévaluation de leur monnaie.

    Il faudrait établir un plan de « retour en arrière », par exemple sur une dizaine d’années, pour supprimer l’euro.
    Une autre solution serait d’établir quelques « blocs » Euro, un bloc Euro fort regroupant quelques pays forts et qui devraient harmoniser leur fiscalité, etc. ceci dans un délai assez court ; créer simultanément un second bloc pour les pays de force moyennes, éventuellement un troisième bloc pour les pays « faibles ».

    Ne rien faire dans la situation actuelle, serait/est catastrophique… Un retour en arrière sera inévitable et douloureux, autant le rendre moins brutal.

    Il faut surtout faire preuve de réalisme.

    J'aime

  31. -Publicité commerciale
    Supprimer les astérisque (*)
    les sous conditions (1) (2) (3) …qui nous pourrissent la vie
    Il est temps d arrêter de nous embrouiller avec ces mesures !

    J'aime

  32. – Revalorisation des salaires (privé et public).

    – Augmentation du Smic à 1300 euros.

    – Augmentation des petites retraites à 1100 euros et également des pensions d’invalidité.

    – Suppression de la hausse de la CSG et sa fusion dans l’impôt sur le revenu au lieu d’être sur les salaires et les retraites.

    J'aime

Répondre à Rotmilch Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s